Faire face au décès de son chat

Publié le : 17/01/2018 12:00:00
Catégories : Trucs & astuces

Faire face au décès de son chat
C’est un moment auquel on refuse souvent de penser. Celui où notre chat viendra à mourir. Il peut être très difficile de surmonter ce moment tragique, et de faire face au vide que laissera la disparition de son compagnon de vie qui était souvent un véritable membre de la famille. Mais la mort de son animal soulève aussi des questions très pratiques, notamment sur les démarches à accomplir pour le devenir de son corps. Se renseigner et y réfléchir dès aujourd’hui, alors que son animal est en pleine santé, peut permettre de se trouver un peu moins désemparé le moment venu.

Les démarches à faire au décès de son chat

En cas de décès de votre chat, vous pourrez avoir des démarches administratives à accomplir : demander un certificat de décès à votre vétérinaire si vous aviez souscrit une assurance pour votre animal et, s’il est pucé ou tatoué, signaler sa disparition au fichier central d’identification des félins. Mais avant cela, le premier acte sera de prendre une décision quant au devenir de la dépouille de votre compagnon.

En France, il existe trois possibilités pour le devenir du corps de son animal de compagnie quand celui-ci pèse moins de 40 kilos. Il est possible de l’enterrer chez soi, dans un jardin ou un terrain dont l’on est propriétaire, de l’enterrer dans un cimetière animalier (il en existe plus d’une trentaine en France) ou de le faire incinérer.
deces chat

Enterrement et incinération : ce qu’il faut savoir

Si vous choisissez d’enterrer votre chat chez vous, des règles particulières sont à respecter. Le corps devra être enterré à au moins un mètre de profondeur, à une distance d’au moins 35 mètres des habitations et des points d’eau. Vous pourrez envelopper la dépouille dans un linge, la déposer dans une boîte en bois ou en carton ou à même le sol. Il est aussi conseillé de la recouvrir de chaux vive.

Si vous ne disposez pas d’un terrain assez grand, vous pouvez vous adresser à votre vétérinaire ou à une société spécialisée pour que le corps de votre chat soit incinéré. Si vous choisissez l’incinération collective (avec les dépouilles d’autres animaux de compagnie), il ne sera pas possible de récupérer les cendres de votre compagnon. L’incinération individuelle, plus onéreuse, permettra elle de récupérer les cendres et éventuellement d’assister à la crémation.

tombe chat

Faire son deuil

>Le décès de son chat est un moment souvent très difficile, plus ou moins rapide à surmonter selon la personnalité de chacun et les circonstances de la mort de son animal. Il n’est pas rare de ressentir autant de tristesse qu’à la mort d’un proche, tant son compagnon avait une place importante dans sa vie. Chaque personne aura des manières différentes de faire son deuil. L’accomplissement de rituels (avec des fleurs, des poèmes, des jouets…) lors de l’enterrement ou de l’incinération et dans les temps qui suivront peuvent y aider.

Il ne faut pas non plus hésiter à se rapprocher de personnes à même de comprendre sa douleur pour en parler avec elles. La décision de prendre un autre chat enfin est une décision tout à fait personnelle. Il vaut souvent mieux attendre d’avoir fini le processus de deuil pour le faire et éviter de prendre un « chat de remplacement » au physique en tout point identique à celui du disparu. L’ancien chat était en effet unique par son caractère, ses habitudes : avec le nouveau c’est une autre histoire qui devra commencer, qui viendra s’ajouter sans les effacer à tous les beaux souvenirs accumulés aux côtés de votre précédent chat.
deuil chat

Partager ce contenu